Lug 26

…su “Ma grande taille”

REGIME ET SURPOIDS: “10 RAISONS DE NE PAS FAIRE UN REGIME”

Alors que l’été bat son plein, que peut-on voir dans les magazines? Une prolifération de titres chocs, vus et revus : « Régime et surpoids : Maigrir avant l’été« , « -5 kilos en trois jours » et autres annonces qui, au mieux, suscitent l’indifférence, et au pire, peuvent provoquer un vrai mal-être et un sentiment de culpabilité chez les lectrices. Alors quand on a entendu parler de ce livre « 10 ottimi motivi per non cominciare una dieta » (10 excellentes raisons de ne pascommencer un régime), autant vous dire que notre curiosité a été attisée. Nous avons voulu en savoir plus.« 10 ottimi motivi per non cominciare una dieta » est un livre (en italien) qui vient de paraître. Son auteure, Martina Liverani est avant tout une journaliste culinaire, qui depuis deux ans est aussi rédactrice pour Vogue Curvy (ndlr : l’encart de Vogue Italia dédié à la mode « plus »- voir VOGUE lance VOGUE Curvy, son mini-site sur la mode grande taille ). On n’est donc que moyennement surpris de la sortie d’un tel livre, mais que raconte-t-il au juste?

C’est vrai qu’on part d’un a priori plutôt positif quand on voit un tel titre  : on sait que les régimes donnent rarement des résultats probants – s’ils agissaient comme une baguette magique, il n’y aurait probablement pas tant de personnes en surpoids!( cf notre article Obésité en France : stop aux régimes et oui à l’équilibre alimentaire)

Pour en savoir un peu plus, j’ai ressorti pour vous mes cahiers d’italien et me suis penchée sur le communiqué de presse. Voici ce qu’il nous annonce en substance :

« Si tu n’en peux plus d’essayer des régimes miracles, et d’entendre parler de la fameuse « épreuve du maillot de bain » : alors tu as trouvé un livre qui est de ton côté. Du côté de celles qui veulent s’accepter comme elles sont, sans se préoccuper des normes plastiques que voudraient nous imposer les magazines de mode ou la télévision – qui ne nous montrent que des femmes aux physiques dits parfaits.
Martina Liverani, porte-parole convaincue de la mode « curvy » vous propose ici 10 excellentes raisons d’arrêter de vous frustrer, et de vous priver des petits plaisirs de la cuisine. Selon Martina Liverani, les régimes ne provoquent chez les femmes qu’un sentiment d’échec et de mal-être, en raison du fait qu’elles n’arrivent pas à changer et à devenir autre chose que qui elles sont.
En dévoilant avec intelligence et simplicité le faux mythe de la perfection que nous propose la société d’aujourd’hui, Martina Liverani veut célébrer avec humour le corps des vraies femmes, pour leur permettre d’adopter un rapport plus serein à leur propre corps, loin des illusions créées par Photoshop. »

Nous nous sentons un peu mitigés. La démarche nous paraît plutôt sympathique et positive : aide à l’acceptation de soi, dédramatisation du rapport au corps… Martina Liverani frappe juste en disant que les femmes perdent beaucoup de temps à s’inquiéter de choses qui sont en réalité des détails : la cellulite, les vergetures et autres plis soi-disant disgracieux… au lieu de profiter de la vie tout simplement. Ce qui nous gêne un peu en revanche, c’est le ton qui nous semble parfois un peu trop partisan, style « mieux vaut être ronde que ressembler à un sac d’os » : sympa pour les filles maigres… Chaque femme peut se sentir complexée, et avoir naturellement tendance à être ronde, ou au contraire à être très mince – ce qui ne l’empêche en rien d’être belle… Et puis, l’idée de dénigrer certains types de corps pour aider d’autres femmes à se sentir mieux dans leur peau ne nous paraît de toute façon pas très pertinente.

Autre point : on est d’accord, cela n’a jamais aidé personne de se frustrer en matière d’alimentation – et nous comprenons bien que cela scandalise une journaliste gastronomique! Mais les femmes rondes comme les autres, ont tout intérêt à ce que les « petits plaisirs de la table » restent… des petits plaisirs, et ne relèvent pas d’un désordre alimentaire.

http://www.ma-grande-taille.com/regime-et-surpoids-10-raisons-de-ne-pas-faire-un-regime-62364